baka fic ♥ Index du Forum
baka fic ♥
Mes amis prenez votre plus belle plume, une pincée d'inspiration, et surtout un grain de folie, et ainsi naîtront vos plus beaux écrits, vos plus belles pensées, et nos plus beaux rêves....
 
baka fic ♥ Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Idée de sujet assez bizarre.
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    baka fic ♥ Index du Forum -> baka fic ♥ -> L'asile
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
v2


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 289
Localisation: belgique

MessagePosté le: Sam 22 Fév - 16:14 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

Bonjour à tous et à toutes !


Alors j'ai eu une idée avec un ami, l'histoire se déroulerait en pleine guerre froide, au Canada, cela retracerait la vie d'un chercheur en "zombi" même si je n'aime pas ce mot... Mais cela serait assez "trash" puisque les cobayes sont humains et comme dit dans le texte, ce ne serait plus des hommes mais des numéros sur une liste. On suivrait ses expériences qui sont bien classés, par exemple: lancement de l’expérience numéro 1 série 3, etc ... avec divers manières, du comment il a réussi à faire revivre une espèce vivante. Je ne me contente pas de dire qu'il met de l'uranium 365 où que sais-je. J'essaie de mettre un peu plus de "technique". De plus, on peut y voir comment les choses se sont répandus dans le complexe scientifique et le "nettoyage", tendis que le héros de l'histoire est toujours présent dans ses salles d’expérience en continuant ses recherches et devenant totalement fou, mais la chose la plus dur dans cet écrit sera d’emmener les lecteurs dans la tête du personnage fou sans que ceux-ci se posent des questions sur les propos tenu par le scientifique. De l'amour, suspens, horreur et surtout folie seront j'espère au rendez-vous. 


Pensez-vous que ces une bonne idée ? 

PS: J'ai déjà écrit quatre pages recto-verso à la main.


Merci d'avance Very Happy
_________________
"In varietate concordia" U.S.E


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 22 Fév - 16:14 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alex
Général
Général

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 2 706
Localisation: Vaud (Suisse)

MessagePosté le: Sam 22 Fév - 16:32 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

Le concept à l'air vraiment bien, la seule chose qui me fait un peu peur, c'est la monotonie. On suit les expériences de ton héros, mais faudrait quand même veiller à ce que les histoires vécues soient vraiment variées. Je dis ça parce que personnellement je saurais pas vraiment innover et être original avec un concept comme ça :') Mais si t'as des idées différentes et que t'arrives vraiment à faire rentrer le lecteur dans cet univers alors bien sûr, lance-toi ! Tu nous fera lire en tout cas j'espère ! Very Happy
_________________
"Et la brise légère souffla le vent d'un nouveau départ pour tous les bakas..."


Revenir en haut
MSN
Alicia
Baka
Baka

Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2012
Messages: 1 740
Localisation: Nord (59)

MessagePosté le: Sam 22 Fév - 17:14 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

Alex a tout dit x) C'est une bonne idée et j'ai hâte de voir ce que ça va donner ! Et bon courage parce que ça doit pas être facile à écrire ^^'
_________________


Revenir en haut
v2


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 289
Localisation: belgique

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 15:33 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

ce qui me fait peur, c'est que ce soit trop "trash" en parlant des cobayes et evidemment la monotonie me fait peur mais moins car j'ai déjà quelques retournements de situation en tête même si la scène finale n'est pas encore trouvèe (Je sais comment ça va se finir mais il me reste encore quelques points).Et pendant le nettoyage, je pense prendre un point de vue d'un soldat avec son équipe qui se perd dans le complexe et finissent seuls, isolès, ce qui donnerait un cotè horreur que j'aime bien. Le travail le plus dur sera d'enmener le lecteur dans la folie du chercheur.
_________________
"In varietate concordia" U.S.E


Revenir en haut
Alex
Général
Général

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 2 706
Localisation: Vaud (Suisse)

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 18:03 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

Le côté trash, faut simplement savoir le démontrer, après si c'est : "du sang, du sang, des têtes qui giclent, du sang, du sang" c'est vrai que ce sera pas intéressant, faut essayer de faire ça subtilement, sanglant mais pas trop. Après évidemment, pas tout le monde aime le trash ou le gore, perso, je suis plutôt preneur, mais ça peut pas plaire à tout le monde, c'est logique, m'enfin ça tu peux rien y faire. 
Et pour la folie du chercheur, essaie de faire ça progressivement (je pense que c'était déjà ce que t'avais prévu de faire mais voilà), juste ça. Je suis impatient de lire en tout cas Very Happy
_________________
"Et la brise légère souffla le vent d'un nouveau départ pour tous les bakas..."


Revenir en haut
MSN
Itafay
Général
Général

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2011
Messages: 3 161
Localisation: Nord

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 18:04 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

si c'est bien écrit ça peut donner quelque chose de jolie
_________________
« L'écriture, toute écriture, reste une audace et un courage. Et représente un énorme travail. »



Revenir en haut
MSN
v2


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 289
Localisation: belgique

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 19:58 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

Merci pour vos commentaires, ça fait plaisir. Je ne pensais pas en disant "coté trash" en parlant du sang, mais le coté, tu vois, tu prends un cobaye et tranquille tu fais tes experiences. Ça pourrait choquer certaines personnes, étant malade, je vous mets mes premiers textes demain Smile
_________________
"In varietate concordia" U.S.E


Revenir en haut
v2


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 289
Localisation: belgique

MessagePosté le: Lun 24 Fév - 13:52 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

Alors voilà le début, plus que quatre pages à recopier ! 


Rentrant chez moi,  mon fils, blond aux yeux bleu, me saute au cou que je prends de suite dans mes bras, ma femme, Anna, me fait signe depuis la cuisine, où elle cuisine à l’odeur, sans doute du poulet grillé. Je dépose mon enfant et en allant vers ma bien aimée, je découvre une lettre sur la table du salon.
-Tu as reçu un courrier de l’Etat, dit-elle en me regardant comme si elle voulait absolument que je l’ouvre.
Etonné, je lui offre un baiser furtif tout en prenant mon enveloppe, je l’ouvre et je sens déjà qu’il y a quelque chose de pas normal. En dépliant le papier, je vois le signe du Special Business of the State Canadian Medical, autrement dit, c’est du sérieux.  
                Je commence à la lire les quelques informations que l’on me présente et apparemment, je suis appeler de toute urgence pour une mission d’Etat et pour la sécurité nationale dans le nord sur les rives du golfe de Barents. Mes recherches seront secret d’Etat. Je suis déjà licencié et engagé dans cette nouvelle entreprise. J’ai l’ordre de me rendre de suite à l’adresse donné, rue des vivants numéros 42. Je dis au revoir à ma femme car je n’ai pas envie d’avoir des problèmes et je veux éclaircir ma curiosité.
                Je descends de la voiture et arrive à l’adresse, je vois deux hommes suspects qui me regardent et marchent vers moi.  
-Vous êtes là pour la maison 42 ? demande le plus grands des deux qui est noir et me fronce les sourcils.
-Oui, j’ai lu la lettre il y a quelques minutes à peine, disais-je hésitant, ayant légèrement peur de ses deux costauds.
-Suivez-nous.


Ils me font signe de rentrer dans leurs voitures noirs flamboyantes, sur leurs plaques, je découvre l’inscription. *_µ #& *^§#*, les plaques de l’Etat, surement un code pour les autres ?
-Drôle de plaque, disais-je avec un semblant d’humour.
De suite, les deux grands gaillards se retournent et me fixe des yeux derrière leurs lunettes noirs bien propre. Le conducteur rentre de son coté, tendis que l’autre, le noir, me lance un sourire malicieux, presque ironique.
-On aime bien faire des devinettes à la police, me dit-il, d’un air comme si je devais comprendre quelque chose.
 
                On roule d’abord sur une route bitumée pour ensuite s’enfoncer sur une route de terre sur une centaine de mètres, les nids de poules secouant notre carrosse, je me cramponne à mon siège arrière et en me penchant vers l’avant de la voiture, je crois voir la bute d’un chemin de fer et un certains nombres de personnes, je dirai une cinquantaine à vue d’œil, le pare brise légèrement sal de la poussière, nous ne pouvons bien distinguer.
                La voiture s’arrête, les deux personnes descendent du véhicule alors je décide de faire de même mais ma portière rencontre le corps du noir et pendant ce temps j’avance, me prenant la porte et tombant dans un nid de poule devant tout le monde, par terre, il me refait son sourire mélancolique avec ses yeux qui me fixe.
-Pas évident, dit-il d’un air moqueur.
                Je me lève tout craceux et fait comme si de rien n’était en frottant vite fait mon manteau. Je m’approche du groupe mais avant que je puisse adresser la parole à quelqu’un un train arrive.

-Tout le monde rentre dedans, crie un homme de la quarantaine blanc mais cette fois-ci en costar trois pièces. 
_________________
"In varietate concordia" U.S.E


Revenir en haut
Alex
Général
Général

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 2 706
Localisation: Vaud (Suisse)

MessagePosté le: Lun 24 Fév - 22:54 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

Côté écriture, pour moi, c'est très bien écrit, on voit que t'es renseigné sur le sujet ! Quelques fautes d'orthographes m'enfin, c'est rien de très grave (pense juste à mettre la forme "dis-je" au lieu de "disais-je"). Par contre à certains moments j'ai du relire quelques fois pour comprendre alors pense à mettre peut-être plus de descriptions mais dans des phrases plus courtes pour pas être trop surchargé par les informations.
Sinon très bon début d'histoire, rien d'autre à dire, impatient de voir la suite ! Very Happy
_________________
"Et la brise légère souffla le vent d'un nouveau départ pour tous les bakas..."


Revenir en haut
MSN
v2


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 289
Localisation: belgique

MessagePosté le: Mar 25 Fév - 13:14 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

Merci pour les conseils ! C'est vrai qu'ici en me relisant plus serieusement, je vois mes quelques erreurs, en fait avec "disais-je", je me demandais si "dis-je" se disais (sans mauvais jeux de mots ^^') parce que, quand on parle, nos paroles sont du passé directement, tu comprends ?  Laughing


Alors voilà, la suite.


Je débarque dans ce tout nouveau centre sous la pression de l’Etat, on m’assigne une tâche qui est totalement secrète, et si une quelconque information sort de ce complexe, je serai exécuté. À mon arrivée je ne m’étais pas trompé sur le nombre puisque nous étions quarante huit à descendre des wagons et arriver devant des bâtiments énormes me faisant penser à l’usine de Peenemünde en Allemagne qui a servi aux scientifiques allemands de faire des révolutions dans le monde, comme le premier missile balistique, les avions à réactions,  et on même réalisés des croquis de navettes spatiales. Je peux voir une entrée dans des blockhaus souterrains cachés par des filets de camouflages. Mais avant de fouler le gravier de notre nouveau travail, nous sommes fouillés, tout est clin pour moi et je passe sans problème. Deux bus, flambant neuf nous attendent et j’y monte dedans. Ceux-ci nous conduisent à l’entrée passant par un portique métallique où il est écrit « Vous créez le monde de demain », une tâche assez honorable mais je pense que je ne me rends compte pas encore que plus jamais je ne verrai ma femme et mon fils, c’est bien depuis quelques heures maintenant, que je suis définitivement mort pour le monde.


On nous débarque devant une énorme voute en béton qui cache une porte en acier gardé par deux soldats équipés de mitraillettes. L’homme en costar nous reçoit, ses cheveux blonds renvoyaient en arrière et plaqués laissent deviner des mèches d’anges d’or,  ses yeux bleus qui nous dévisagent avec son sourire malicieux qui nous laisse perplexe.  Il nous domine depuis les escaliers en béton qui nous surplombe avec derrière lui l’inscription « Group 5 ». Il nous fait signe de le suivre et l’on arrive dans un petit amphi théâtre. Où, après dix minutes de son discours, il déclare sèchement : « Vous n’aurez plus aucun contact avec l’extérieur, ni votre famille, votre gouvernement, vous êtes mort ! ». Aberré, un  remue ménage se soulève dans la salle mais au fond cela ne sert à rien, en tournant ma tête, je vois une bonne dizaine de miliciens qui nous regardent, arme à la main. Nous sommes contraints à travailler.  En sortant de l’enceinte, une femme, brune, aux yeux bruns me dévisage, elle ressemble beaucoup à Anna, ou du moins, au visage. Une petite larme  descend ma joue et que je dépêche à effacer de ma peau. Elle pose sa main sur mon épaule et m’affiche un sourire de réconfort.


-Vous êtes bien Rödolf Von Prussia, d’origine allemande et domicilié à Toronto ? me demande-t-elle comme si elle l’avait appris par cœur.


-Oui, c’est bien moi, dis-je.



-Vous êtes affecté au groupe 5-3-17, vous avez rendez-vous avec le docteur Ludwig tout de suite dans son bureau, finit-elle radicalement.
 
_________________
"In varietate concordia" U.S.E


Revenir en haut
Alex
Général
Général

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 2 706
Localisation: Vaud (Suisse)

MessagePosté le: Mar 25 Fév - 17:44 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

Pas mal mais peut-être un peu trop rapide, surtout vers la fin, fais gaffe. Sinon je vois tout a fait ce que tu veux dire par rapport au passé  Very Happy  Mais oui, dis-je c'est le passé simple de dire, donc oui ça existe :') Par contre y'a une ou deux fautes qui m'ont fait un peu peur dans ton texte : - Le mot "clin", soit c'est un mot que je connais pas, soit tu voulais dire "clean" :')
- Juste après "j'y monte dedans", hum, soit "j'y monte" soit, "je monte dedans" mais pas les deux :')


Bon sinon rien de grave, c'est compréhensible, je fais chier avec les fautes d'orthographe mais ça, c'est classique de moi x) La suite ! La suite !
_________________
"Et la brise légère souffla le vent d'un nouveau départ pour tous les bakas..."


Revenir en haut
MSN
Alex
Général
Général

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 2 706
Localisation: Vaud (Suisse)

MessagePosté le: Mar 25 Fév - 17:49 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

D'ailleurs par rapport à "j'y monte", y'a aussi quelques problèmes de concordance. Si c'est bien une concordance au passé que tu veux faire, essaye juste de respecter la règle et de mettre de l'imparfait pour les actions lentes et du passé simple pour les actions rapides (dans le cas de "j'y monte" il faudrait mettre "j'y montai", c'est du passé simple). Mais ça c'est plutôt compliqué donc je t'en veux pas Very Happy
_________________
"Et la brise légère souffla le vent d'un nouveau départ pour tous les bakas..."


Revenir en haut
MSN
v2


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 289
Localisation: belgique

MessagePosté le: Mar 25 Fév - 18:31 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

Et merci, c'est vrai, je me suis un peu améliorer en orthographe mais je ne suis pas encore très bon. 

Voilà la suite !


Comme celui-ci était encore sur l’estrade, je descends les marches et va à sa rencontre, cette homme me rappelle quelqu’un dont je n’arrive plus à me souvenir. Cela reviendra surement. Arrivé devant lui, il  parle à un autre homme puis me voyant , il tourne sa tête, son sourire montant jusqu’aux oreilles, ses yeux bleus perçants et ses mains dans le bas du dos.  


-Vous êtes mon premier rendez-vous je crois, Von Prussia c’est ça ? demande-t-il.


-Effectivement, c’est cela, Rödolf Von Prussia docteur,  complètai-je.
                
Il me tend les bras en guise de signe pour le suivre et après une cinquantaine de mètres  et la traversée d’un long couloir sombre qui me donne quelque frisson, nous arrivons dans son bureau très kitsch avec les murs remplis d’étagères, eux même bondés de livres et le premier que je vois se nomme « Les technologies Nazi », et là, des images me reviennent, Peenemünde, Berlin, … Ma tête me fait horriblement mal. Je m’appui sur la chaise que Lüdwig me présente et m’y effondre littéralement.


-Fatigué ? me demande-t-il avec toujours son sourire mélancolique.


-Non, juste un mal de crâne docteur, affirmai-je tout en balayant mon visage  avec ma main.


-Bon, je ne veux pas vous mettre mal à l’aise mais vous avez le groupe le plus important de ce centre et c’est vous qui aurez le plus de subside, vous demandez quelque chose pour que vos recherches aboutissent ? Vous les aurez dans les plus brefs délais. Vos recherches porteront sur une arme miracle va-t-on dire. Vous étudierez le corps humain afin d’étudier le comportement d’une espèce sans vie qui subit des expériences afin de la faire revivre.


-Pardon monsieur ? étonné, dis-je.


-Vous devez faire vivre les morts, finalise Lüdwig pour ensuite m’adresser un sourire mélancolique. Ah oui, vos cobayes seront entreposés dans seize cachots et il y en aura un par cellule. Ne touchez pas les barres de métal, nous avons enduits du produit et moulés dedans des petits piques afin que les animaux ne se débâtent pas pour sortir. Mettez-vous au travail tout de suite ! Votre laboratoire est au fond du couloir à droite !


-Bien monsieur.
                
Je me dépêche sans trop me demander vers mon nouveau lieu de travail, deux tables d’expériences avec respectivement leurs éprouvettes et lavabos, une deuxième salle à droite doté de trois chaises en cuir avec devant un vitre blindée qui donne une vue sur la salle de tests et d’opérations. J’allume l’ensemble de la pièce, et y découvre les dernières technologies mais je me demande la nature des mes cobayes, des singes, des rats, des chiens ? Pourtant en me dirigeant et en ouvrant la porte de la salle qui les abrite, je n’entends strictement rien. Ma main se pose sur l’interrupteur en plastique et je déclenche une délicate poussée vers le dessus. Les lampes s’allument tous d’un coup, je ne peux encore voir l’entièreté des cellules mais je me dis que peut-être, qu’ils arriveront demain comme nous venons juste d’arriver. Mais je sent une présence hostile, je peux remarquer les petits piqueux sur les barreaux noirs, je prends ma respiration et avance d’un pas regardant droit devant moi le mur. J’entends des respirations profondes sur les cotés, mes dents qui claquent, la chair de poule m’envahit je tourne enfin ma tête vers la droite et découvre un homme, rasé, recroquevillé dans le coin de sa cellule en pyjama bleu croisant me regard, il enfouit sa tête entre ses mains, et commence à respirer rapidement et lourdement, ses mains tremblent, sa peau blanche comme de la neige et son crâne remplit d’entailles, on l’a surement rasé à la va-vite. Je m’approche d’avantage des barreaux. Soudainement, il se lève, se cogne contre le mur, tombe sur ses genoux, remonte de suite et vient vers moi en regardant le sol et se tape contre les barreaux, il crie effroyablement et commence à saigner. Je recule, j’ai peur, me retourne et decouvre un autre les mains sur les barreaux, comme si la douleur ne lui faisait rien et me regarde tout en faisant quelques crises, ses yeux clignent, un sourire essaye de se graver mais n’arrive pas, en vain. Terrorisé, je pars en courant, ouvre la porte d’un coup de bras et découvre stupéfait devant moi un homme, les cheveux noirs en arrière dans un costume et un brassard Nazi me faisant un sourir ironique comme Lüdwig.


-Tu ne m’as pas oublié quand même ? me dit-il en fusillant sur place.


Un mal de tête fulgurant m’envahit et je fais un malaise, tombant sur le carrelage neuf de mon nouveau travail.   
_________________
"In varietate concordia" U.S.E


Revenir en haut
Alex
Général
Général

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 2 706
Localisation: Vaud (Suisse)

MessagePosté le: Mer 26 Fév - 20:36 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

Superbe ! Là, j'ai pas grand-chose à dire, très bien raconté bravo !
_________________
"Et la brise légère souffla le vent d'un nouveau départ pour tous les bakas..."


Revenir en haut
MSN
Alicia
Baka
Baka

Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2012
Messages: 1 740
Localisation: Nord (59)

MessagePosté le: Mer 26 Fév - 21:30 (2014)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre. Répondre en citant

Je passe en coup de vent mais dés que j'ai le temps je lis, promis !
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:25 (2017)    Sujet du message: Idée de sujet assez bizarre.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    baka fic ♥ Index du Forum -> baka fic ♥ -> L'asile Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom