baka fic ♥ Index du Forum
baka fic ♥
Mes amis prenez votre plus belle plume, une pincée d'inspiration, et surtout un grain de folie, et ainsi naîtront vos plus beaux écrits, vos plus belles pensées, et nos plus beaux rêves....
 
baka fic ♥ Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

[OS] Eternity

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    baka fic ♥ Index du Forum -> baka fic ♥ -> Fictions -> Fiction de Weerwolf
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Weerwolf
Royaume noir
Royaume noir

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2012
Messages: 1 147

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 17:38 (2013)    Sujet du message: [OS] Eternity Répondre en citant

Il descendait les escaliers, les pas lourds, le cœur battant à tout rompre. Habillé d'un costard noir et d'un lys blanc dans la poche, de mocassins et d'un pantalon eux aussi noirs comme elle l'aimait, il s'apprêtait à enfin passer le reste de sa vie avec elle, pour toujours. Le sourire revint sur son visage et il saisit une photo sur la cheminée. On l'y voyait accompagné d'une jeune fille, elle s'appelait Lucie, son amour, son ange, sa moitié, elle était tout pour lui, elle n'en avait peut-être pas conscience après tout, mais ses beaux yeux bleus lui disaient à chaque fois tout, à quel point il l'aimait et qu'il était fou d'elle. Ce jour là, elle avait ses cheveux châtains en queue de cheval, pour qu'il puisse admiré son doux visage d'ange, elle portait une robe noire qui lui arrivait aux genoux et, comme chaque fois qu'elle était avec lui, souriait. Combien de fois, il avait voulu partir ? Combien de fois s'était-il dit qu'il était fou d'elle à tel point de la rejoindre n'importe où ? Il ne les comptait plus. Le beau brun sortit de sa maison et entra dans sa voiture, une Mercedes décapotable noire, finalement, tout aujourd'hui était noir même si ça allait être un des plus beaux jours de sa vie. Une petite tête blonde l'attendait à l'arrière, endormis comme un loirs dans son siège auto. Gabriel, leur fils, nom que sa mère et lui avait choisit car il avait la bouille d'un ange lorsqu'il dormait ... tout le contraire lorsqu'il était éveillé, mais il l'aimait autant qu'elle. Il démarra la voiture et arriva quelques minutes plus tard devant l'église, son fils se réveilla et le regarda, ses yeux verts émeraudes le scrutaient.
- Papa ? lança-t-il. Où est maman ?
- A l'intérieur, mon chéri, répondit son père, on va aller la voir.
Il se remémora ce jour, comme si c'était hier, alors que cela faisait deux semaines maintenant.


Deux semaines plus tôt. 


Lucie savait, elle était enceinte, elle avait pleuré devant l'échographie du bébé. Son deuxième enfant, une fille, elle l'aurait sûrement appelé Maria avec l'accord de Louis, son amour, sa vie. Mais pourtant, l'annonce du médecin l'avait déchirée, tout était de la faute de sa tante éloignée, elle le savait, elle était folle et cela se répercutait sur elle, sa progéniture, le premier n'avait rien eu quant au deuxième ...
- Mademoiselle ? avait demandé le médecin, une mauvaise mine affichée sur le visage.
Le docteur Steven n'avait pas dit cette phrase souvent, mais elle le déchirait à chaque fois, tout comme elle déchirait les parents.
- Je suis désolé mais, votre enfant est atteint de trisomie 21.
L'annonce l'avait fait pleurer toutes les larmes de son corps, elle aussi l'était, elle n'avait pas pensé une seule seconde aux conséquences. Elle était sortie, deux heures plus tard, elle était rentrée et Louis n'était pas encore rentré, il travaillait, elle s'était allongée sur le sofa et caressait affectueusement son ventre.
- Ce n'est pas grave Maria, maman va tout arranger, nous allons être heureux, ensemble.
Elle alla dans la salle de bain, fit couler un bain et quand il fut à sa convenance, s'y enfonça.
Louis avait un mauvais pressentiment, il était dans sa voiture et avait décrété être malade pour rentrer plus tôt, Lucie ne lui avait pas communiqué les résultats, il était inquiet. Gabriel était derrière, il venait d'aller le chercher et cela le confortait dans l'idée que quelque chose n'allait pas car c'était à sa fiancée d'aller le chercher quand il était au boulot, il s'arrêta devant chez lui, une boule au ventre et entra avec son fils dans la maison, il trouva la télé allumer et Gabriel s'installa confortablement, il alla voir dans la chambre rien ... Il paniquait.
Lorsqu'il la trouvera, il sera trop tard, elle le savait, alors elle plongea sa tête dans l'eau chaude et deux minutes plus tard, Louis la trouva, il essaya de la tirer mais elle résistait. Puis, son corps était devenu mou et s'était enfoncé encore plus dans l'eau. Il pleurait.


Deux semaines plus tard, à l'enterrement de Lucie Martin.


Il se trouvait devant l'assemblée de ses proches, des proches de Lucie, devant le parloir, devant le cercueil de bois orné de roses, de lys et d'une photo d'elle et lui. Il fit un bref discours et soupira. Sa mère tenait Gabriel dans ses bras, il pleurait.
- Je l'aimais, plus que tout, plus que quiconque, plus que moi même, commença-t-il. Elle est partie trop vite, comme tout le monde, elle attendait un enfant atteint par la trisomie 21, inutile de le rappeler. Elle était forte à chaque instant, mais cette goutte a fait déborder le vase; elle me manque terriblement, chaque jour, cette pensée me hante que j'aurai pu faire quelque chose, je suis coupable, je suis le seul fautif. Je suis désolé pour ce que j'ai fait, pour ce que je vais faire. Maman, je t'en prie, cache les yeux de Gabriel.
Il sortit un papier de sa poche, pris le calice, y renversa la poudre et le but. Il resta quelques secondes debout, puis s'écroula, une mousse blanche s'échappait de sa bouche. Son frère et son père accoururent et commencèrent un massage cardiaque. Il était trop tard, ils le savaient, les invités s'étaient levés, prêtaient main forte ou pleuraient.
- Je t'aime, parvint-il à murmurer avant de sombrer.


- Alors c'est comme ça le paradis ?
Lucie était là, Maria dans les bras, elle l'embrassa et lui prit le bébé. Ils étaient ensemble, sur une plage de sable fin au soleil couchant, à trois, il ne manquait plus que Gabriel. Ils étaient heureux, c'est ce qui importait, après tout. 
- Il prend la forme que tu souhaites, mais c'est celle qui nous convient pour tous les deux, répondit Lucie un sourire sur les lèvres.
Il l'embrasse et avancèrent sur la plage, laissant derrière eux, leurs traces de pas.
Éternité ... Eternity
_________________
Ce moment où tu t'es fait spoiler et que t'apprend que ton perso favori crève, t'as juste envie de tout péter et pleurer XD


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 15 Mai - 17:38 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    baka fic ♥ Index du Forum -> baka fic ♥ -> Fictions -> Fiction de Weerwolf Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom